in

Les meilleurs citations du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

Partager sur les réseaux sociaux
citations du Petit Prince
Wikipédia

Les belles et inspirantes citations du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

Extrait 1 :

On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux.

Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry.

Extrait 2 :

Mais si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde.

Annonce

Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry.

Les étoiles sont éclairées pour que chacun puisse un jour retrouver la sienne.

Extrait 3 :

« Bien sûr, dit le renard. Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde »
….
« Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c’est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d’or. Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé ! Le blé qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé… »

« Ainsi le petit prince apprivoisa le renard. Et quand l’heure du départ fut proche :
-Ah ! Dit le renard… je pleurerai.
-C’est ta faute, dit le petit prince, je ne te souhaitais point de mal, mais tu as voulu que je t’apprivoise…
-Bien sûr, dit le renard.
-Mais tu vas pleurer ! dit le petit prince.
-Bien sûr, dit le renard
-Alors tu n’y gagnes rien !
-J’y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé »

Extrait 4 :

« Toi, tu auras des étoiles comme personne n’en a. ..
Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles.
Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire ! « 

Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry.

Annonce

Extrait 5 :

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants. (Mais peu d’entre elles s’en souviennent.)

Extrait 6 :

« Je ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l’atteindre, où le rejoindre… C’est tellement mystérieux le pays des larmes ! »

Extrait 7 :

« Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. »

Extrait 8 :

« On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser… »

Extrait 9 :

C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose importante.

Extrait 10 :

C’est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C’est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elle vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ…

Annonce

Extrait 11 :

Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui

Extrait 12 :

Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé.

Extrait 13 :

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire

Extrait 14:

– Que faut-il faire ? dit le petit prince.
– Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai du coin de l’œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus.

Chapitre XXI.

Extrait 15 :

Mais si tu viens n’importe quand ; je ne saurai jamais à quelle heure m’habiller le cœur…

Extrait 16 :

Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatiguant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications.

Annonce

Extrait 17 :

J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…

Extrait 18 :

On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.

Extrait 19 :

Mon étoile, ça sera pour toi une des étoiles

Extrait 20 :

Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis.

Chapitre XXI.

Extrait 21 :

– Pourquoi bois-tu ? lui demanda le petit prince.
– Pour oublier, répondit le buveur.
– Pour oublier quoi ? s’enquit le petit prince qui déjà le plaignait.
– Pour oublier que j’ai honte, avoua le buveur en baissant la tête.
– Honte de quoi ? s’informa le petit prince qui désirait le secourir.
– Honte de boire ! acheva le buveur qui s’enferma définitivement dans le silence.

Chapitre XII.

Extrait 22 :

Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaître les papillons.

Livres conseillés, cliquez sur l’image :

Annonce

Publié par Laurence Baïdemir

Je suis toujours restée aussi passionnée par la lecture, et j'ai alors décidé de créer le site Inspirant en janvier 2017, afin d'inspirer les autres avec des œuvres très connues et d'autres qui méritent pleinement de l'être. J'espère que vous éprouverez le même plaisir que moi en les lisant.

3 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. l’extrait numéro 10 ne vient pas du Petit Prince. Il lui est attribué à tort et tourne ainsi sur internet.
    C’est en fait une citation tirée de « Ordinairement extraordinaire » un livre de Zirtaeb Onomaac.
    merci de rectifier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

femmes bizarres

J’ai toujours aimé les femmes bizarres, les folles, les solitaires, les moches aux yeux des autres

vous ne vous engagez pas

Tant que vous ne vous engagez pas, il y a hésitation