L’aveugle et l’oiseau d’Ahmed Azeggagh

Teddy Tanier/ mars 28, 2020

Annonce

aveugle et l’oiseau
Depositphotos

L’aveugle et l’oiseau

Ahmed Azeggagh (1942-2003) – ALGÉRIE

Dans un jardin d’automne

Habillé de tristesse,

Un enfant se promène

guidé par un oiseau

« Oh, dis-moi, que verrais-je si j’avais de vrais yeux? »

« Tu verrais » dit l’oiseau

Déguisant le décor

très consciencieusement

Avec de beaux mensonges:

« Un énorme jet d’eau,

entouré d’arc-en-ciel

Un gazon velouté,

Un ciel immaculé,

Annonce

Des fleurs multicolores,

Des fruits sur tous les arbres

Des statues toutes blanches,

Des allées bien tracées,

Et d’autres oiseaux que moi

et tous en liberté.

Tu verras le soleil

et encore la beauté

Et puis la joie de vivre

Et beaucoup d’autre choses

que je ne sais décrire.

Tu verrais toi et moi,

Tu verrais surtout,

salué comme un prince

Par l’été et sa suite

Au fond d’un paradis!»

Dans un jardin d’automne

Habillé de tristesse,

Un enfant est aux anges,

Pendant qu’un oiseau pleure.

Bio :

Issu d’une famille nombreuse, Ahmed Azeggagh a vécu jusqu’à l’âge de 10 ans à en Kabylie à Béjaïa sa ville de naissance. Passé cet âge, le fils d’émigré qu’il était, rejoindra avec le reste de sa famille restée jusque-là à Bgayet, son père installé à Marseille où il passe le reste de son enfance. L’indépendance acquise, il revient au pays. Il enseigne dans une école primaire à Béjaïa. Il part, à Alger, rejoindre la revue Révolution africaine. Le coup d’État du 19 juin 1965 mettra fin à sa participation à cette revue. Il retourne en France. En 1966, paraissent ses deux premiers livres : L’Héritage et À chacun son métier.

Livres conseillés, cliquez sur l’image ( liens affiliés) :

Annonce

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*