« Un homme éveillé peut toucher le cœur de la femme qu’il aime sans la toucher

Laurence Baïdemir/ mai 17, 2017

homme éveillé

« Un homme éveillé peut toucher le cœur de la femme qu’il aime sans la toucher, juste en ouvrant son âme et chuchotant son nom.

Et même alors, ce ne sont pas des mots.

Le cœur peut transmettre des expressions de l’amour sans que rien ne soit dit. Il est un langage silencieux que deux personnes amoureuses comprennent, et ni le temps ni la distance n’est un obstacle.

Quand leurs âmes se rencontrent, leurs sens sont exacerbés, leurs énergies fusionnent et une profonde intimité est formée, comme si tous deux se connaissaient de toute éternité.

Voilà le pouvoir de l’âme et le travail de l’amour. »

Daniel Nielsen.

  • En tant que femme, mon plus grand désir est que toutes les femmes sur dans ce monde soient guidées à retrouver et renouer authentiquement et intimement avec l’Amour qui vit et vibre en elles, qu’elles le nourrissent et le chérissent. Et qu’elles rencontrent et partagent cet Amour Divin avec une personne telle que celui que Nielsen décrit dans ce texte ci-dessus.
  • A vous, Hommes merveilleux – je ne peux que souhaiter que vous saurez apprécier et respecter la sincérité et la force de l’Amour de la Déesse qui est avec vous. Elle ne vous dira pas toujours les choses que vous voulez entendre !… C’est alors qu’il vous faudra faire totale confiance en l’authenticité de son désir de votre Liberté et Intégrité !

Je vous conseille donc ce très bon livre de Joseph Vebret  L’art d’aimer à la folie sur les images ci-dessous

 

L’amour est un des thèmes majeur de la littérature, plus encore au xixe siècle qui vit naître le roman moderne et d’inoubliables chefs-d’œuvre faisant à jamais partie du patrimoine culturel mondial.

Qui n’a pas lu Atala, La Chartreuse de Parme, La Dame aux camélias, Madame Bovary ou Le Lys dans la vallée, ne sait pas ce qu’est l’amour véritable et malheureux, la passion, l’attente, le jeu des illusions, l’angoisse de perdre et de se perdre dans les filets de Cupidon ou d’Éros. Mais connait-on les vraies histoires d’amour qui se cachent derrière les grandes œuvres ?

Car, au-delà de leur talent créateur, les écrivains romantiques sont aussi des hommes aux histoires d’amour, souvent chahutées, qui ont irrigué leur génie créateur et ensemencé des pans entiers de leur œuvre. Dans un genre romanesque, Joseph Vebret raconte les amours des grandes plumes du xixe siècle, des plus délirantes aux plus dramatiques, voire même scandaleuses pour l’époque. On y croise Chateaubriand, Madame de Staël, Benjamin Constant, Lamartine, Vigny, Musset, George Sand, Dumas père et Fils, Nerval, Flaubert, Hugo, Zola, Gautier, Rimbaud et Verlaine, Oscar Wild, Tourgueniev, Maupassant, Mallarmé, Stendhal, Michelet, Balzac, Baudelaire, mais aussi des épouses, des maîtresses, des amants, des courtisanes, des prostituées, des femmes du monde et des comédiennes qui furent autant de muses, souvent demeurées secrètes.

À travers ces amours, embarquées dans le tourbillon de l’Histoire, c’est tout le xixe siècle littéraire qui défile.
« Moins

Notez cet article

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*