Votre corps n’est pas votre chef-d’œuvre. Votre vie l’est.

Laurence Baïdemir/ novembre 16, 2018

Votre corps

Image crédit : depositphotos.com/

Votre corps n’est pas votre chef-d’œuvre. Votre vie l’est.

Tous les jours, il nous est suggéré que notre CORPS est un PROJET. Il ne l’est pas. Notre vie l’est. Notre spiritualité l’est. Nos relations le sont. Notre travail l’est.

Cessez de passer vos journées à être obsédé par votre corps, à le maudire, à le perfectionner comme si c’était la seule chose que vous aviez à offrir au monde. Votre corps n’est pas une œuvre d’art, c’est un pinceau, le vôtre, qui va vous permettre de faire une œuvre d’art. Que votre pinceau soit petit, grand, mince ou trapu n’a pas d’importance.

L’important, c’est que VOUS AVEZ UN PINCEAU qui peut être utilisé pour transférer votre paysage intérieur sur la toile de votre vie. Les autres en la voyant pourront s’en inspirer et s’y ressourcer.

Votre corps n’est pas votre offrande. C’est plutôt un instrument vraiment incroyable que vous pouvez utiliser pour créer des œuvres chaque jour.

Ne maudissez pas votre pinceau.

Ne vous asseyez pas dans un coin souhaitant avoir un pinceau différent.

Vous perdez votre temps.

Vous avez celui que vous avez.

Soyez reconnaissant, car sans lui vous n’auriez rien avec lequel peindre la mission de votre vie. La mission de votre vie est l’amour que vous donnez et recevez – et votre corps est l’instrument que vous utilisez pour accepter et offrir de l’amour au nom de votre âme.

La société, notre environnement nous incitent à avoir une forme d’instrument “aux normes” mais cela n’améliorera en rien sa capacité à accueillir et à offrir de l’amour. Il est possible que nous préférions nous acharner à changer la forme du pinceau plutôt que de chercher à bien l’utiliser tel qu’il est pour peindre notre vie. Toutes les formes de pinceaux fonctionnent très bien, quiconque veut vous persuader du contraire est un marchand d’illusions. N’achetez pas, peignez!

Pour commencer, arrêtez ce que vous êtes en train de faire et dites MERCI à votre corps. Dites MERCI à vos yeux pour ce beau coucher de soleil que vous admirez, pour le visage émerveillé des enfants qui ont soufflé leurs bougies d’anniversaire, dites

Merci à vos mains qui écrivent des lettres d’amour, remuent la soupe et saluent les voisins, dites

Merci à vos jambes qui courent et vous permettent d’échapper aux dangers, dites Merci pour cette montagne qu’elles escaladent et d’où vous pouvez savourer le panorama.

Ensuite, peignez ce jour magnifique, audacieux, sauvage, libre et VOUS-MÊME.
~ Glennon Doyle Melton (Texte original en anglais)
Livres conseillés, cliquez sur l’image :
 

Trouvé sur : https://feminiteetspiritualite.com Traduction : Mireille Dumont et Barbara Gardénia

1 Comment

  1. Je ne suis pas obsédée par mon corps bien que j’aurais bien voulu être un peu plus grande et mince. Ayant 66 ans, et ayant été opérée de mes genoux (prothèses), je veux être bien, faire un peu de sport pour me maintenir en forme !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*